Mis à jour le 11 janvier 2018

Aujourd’hui, la moitié des territoires de la région des Hauts-de-France est engagée dans une démarche territoriale d’amplification de la Troisième Révolution Industrielle.

Initiée en 2013 en Nord-Pas de Calais, la Troisième Révolution Industrielle est aujourd’hui étendue à la région Hauts-de-France.

Animée par le Conseil Régional Hauts-de-France et la chambre de commerce et d’industrie régionale avec le soutien notamment de l’ADEME Hauts-de-France, la troisième révolution industrielle propose un nouveau modèle économique construit autour de la transition écologique et énergétique et de la transition numérique.

Concrètement avec la troisième révolution industrielle, la région se fixe comme objectifs :

  • de réduire de 60 % sa consommation énergétique,
  • de diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre et
  • de couvrir 100 % de ses besoins énergétiques par les énergies renouvelables.

Depuis 3 ans, des centaines d'initiatives en faveur de cette démarche ont émergé, témoignant du dynamisme des acteurs privés et publics et tout particulièrement des territoires.

Le déploiement de cette TRI s’appuie sur les territoires et l’engagement et la volonté des élus et des collectivités.

Dans cette perspective, l’ADEME Hauts-de-France et le Conseil Régional proposent aux collectivités de mobiliser et d’animer tous les acteurs de leur territoire en faveur de la transition écologique et énergétique sur la base d’un contrat de trois ans avec des objectifs chiffrés.

Aujourd’hui, la moitié des territoires de la région des Hauts-de-France est engagée dans une démarche territoriale d’amplification de la troisième révolution industrielle.

Ainsi, à l’occasion des rencontres nationales des territoires en transition (organisées le 24 octobre par l'ADEME), l’ADEME Hauts-de-France organisait une séance de signature de Contrats d’objectifs de la 3ème révolution industrielle avec 6 collectivités engagées :

  • la Communauté urbaine d’Arras avec sa stratégie locale de transition énergétique et ses objectifs forts en terme de réhabilitation du patrimoine public et privé ;
  • l’Agglomération de la région de Compiègne Basse Automne, qui se fixe des objectifs dans les domaines de la mobilité décarbonée du territoire, la rénovation de son éclairage public, ...
  • le Syndicat mixte du Scot Sambre Avesnois qui porte ses ambitions sur la réhabilitation à haute performance du patrimoine des communes du territoire, le développement des énergies renouvelables, la mise en place d’une stratégie globale d’adaptation au changement climatique, ...
  • la Ville de Fourmies qui souhaite définir une stratégie de territoire à énergie positive et faire du numérique, des énergies renouvelables et des circuits courts, les piliers du renouveau économique du territoire, ...
  • la Ville de Grande Synthe qui signe un protocole de démonstrateur de transition écologique, sociale et économique, 
  • la Communauté d’agglomération Lens-Liévin qui veut s'inscrire dans une dynamique d'accélération de la transition avec de premiers objectifs dans le domaine de la rénovation du patrimoine privé, de la mobilité décarbonée, des énergies renouvelables,...

Affaire à suivre !

Contrats d’objectifs de la 3ème révolution industrielle

Durée: 08:23

ADEME Hauts-de-France – Des contrats d’objectifs de la 3ème révolution industrielle au service de la transition énergétique et écologique

Crédit photo : Parc Naturel Régional de l'Avesnois

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire