Mis à jour le 12 avril 2021

Vagues de chaleur, tensions sur la ressource en eau, érosion de la biodiversité… Les conséquences du changement climatique en Hauts-de-France se font déjà sentir. Le projet Life Artisan propose de s’appuyer sur les écosystèmes pour répondre à ce défi.
Zoom sur la ville de Lille, qui transforme ses cours d’écoles en îlots de résilience.

Une ville vulnérable aux fortes chaleurs

Vagues de chaleur, sécheresses,... Face aux impacts du changement climatique, les villes sont particulièrement vulnérables. La densité du bâti, l’artificialisation des sols, la bétonisation, les matériaux utilisés dans la construction : autant de facteurs sources du phénomène d’îlot de chaleur urbain, une augmentation localisée des températures, pouvant aller jusqu’à une différence de 12°C entre la ville centre et la campagne avoisinante.

ICU Lille
© Agence de Développement et d’Urbanisme de Lille Métropole

Connaître pour agir : une étude de l’Agence d’Urbanisme de Lille Métropole a permis de mieux comprendre et cartographier le phénomène à l’échelle de la métropole lilloise.

Pour s’adapter, la création d’îlots de fraîcheur en intégrant l’eau et la Nature dans l’aménagement urbain est une solution efficace à laquelle les villes ont de plus en plus recours. Mais dans un contexte foncier urbain tendu, comment mettre un coup d’accélérateur à la végétalisation des villes ? 

Quand les cours d’écoles deviennent des îlots de fraîcheur

À Lille, le choix a été fait depuis plusieurs années de végétaliser les cours d’écoles. Depuis 2019, ce sont ainsi plusieurs écoles chaque année qui font l’objet de travaux de désimperméabilisation et de végétalisation des cours permettant de créer des espaces de nature accessibles aux enfants et de gérer durablement l’eau de pluie

Cours d'école lille
L'École Turgot après travaux © Ville de Lille

Dans chacune des écoles, la ville de Lille et l'association Récréations Urbaines engagent un dialogue avec les équipes pédagogiques et les enfants afin de co-construire les nouveaux aménagements et de repenser collectivement les usages

Une fois les travaux terminés, la végétalisation des cours d’école apporte de nombreux bénéfices :

  • de lutte contre les îlots de chaleur en créant des îlots de fraîcheur pour améliorer le confort urbain
  • de préservation de la ressource en eau en permettant l’infiltration et la récupération des eaux pluviales
  • de préservation de la biodiversité et de ses services écosystémiques en s’intégrant dans la Trame Verte et Bleue
  • pédagogiques en proposant de nouveaux supports d’éducation à l'environnement

Et ces projets font des émules : en région, mais aussi partout en France, des municipalités décident de végétaliser et désartificialiser les cours de leurs écoles pour s'adapter au changement climatique !

Envie d'en savoir plus ? Vous pouvez contacter l'équipe en charge du projet à l'adresse developpement-durable@mairie-lille.fr !

Découvrez d'autres contenus similaires

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire