Vous êtes ici : Ressources Développement Durable / Circuits courts et alimentation / Revue de presse /
Mise à Jour : 18 avril 2014
A+ A- imp envoyer add rss Twitter F

Initiative en France - Novembre 2012

Publié par Pierre Sagot, le 11/19/2012

Les agriculteurs tentés par le "drive"


Depuis la mi-octobre, sur le parking d’une coopérative maraîchère d’Eysines (Gironde), au nord de Bordeaux, des voitures passent, leur occupant ouvre le coffre qu’un agriculteur remplit de fruits, légumes, confitures, bouteilles de vin et poulets... S’il a le temps, l’automobiliste discute un peu, goûte une tartine de foie gras, un verre de liquoreux ou un jus de pomme. Uniquement des produits d’agriculteurs girondins.

Ce système de distribution convivial a un nom, le "drive fermier". Lancé par la chambre d’agriculture de la Gironde, il agrège deux concepts dans l’air du temps : celui des circuits courts, du type des réseaux Bienvenue à la ferme en milieu rural ou AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) pour les citadins, et le retrait rapide de marchandises – le "drive" - développé par les grandes surfaces.

Prix de la vente directe

Une vingtaine d’agriculteurs ont joué le jeu. Bernard Lafon, membre actif du projet, à la tête d’une ferme pédagogique et responsable national des actions Internet du réseau Bienvenue à la ferme, espère en convaincre une centaine d’ici quelques années.

Le principe est simple : le consommateur fait sa sélection sur le site Internet du producteur, au prix de la vente directe. L’agriculteur et le prestataire de services chargé du développement (Relais agriculture et tourisme) gèrent les commandes et la logistique. La livraison se fait le vendredi entre 14 heures et 19 heures. C’est un agriculteur – rémunéré pour sa présence – qui charge les produits dans la voiture.

Après une semaine de lancement, à la mi-octobre, 500 personnes s’étaient déjà inscrites et 70 commandes avaient été retirées, surtout des paniers de fruits et légumes, à la satisfaction de Nicolas Chastel, producteur bio entre Bordeaux et Libourne. Le jeune agriculteur, présent dans deux AMAP et sur les marchés, a vendu 30 paniers en quelques clics. "Cela m’apporte un débouché supplémentaire, qui va peut-être entraîner des investissements en matériel et en personnel. C’est une belle initiative économique de faire travailler les agriculteurs locaux avec cette idée de créer du lien entre nous et les clients", se félicite le producteur.

Nouveaux débouchés

Le couple Aloird, viticulteurs à Lesparre et adhérents au "drive fermier" (100 euros par an), est moins chanceux : la première semaine, il n’a vendu que deux bouteilles de Château Les Marceaux (médoc). "Mais on est optimistes, assure M. Aloird. Même si l’on sait que 75 % du vin est distribué en grande surface. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux débouchés et c’est une démarche dans l’air du temps à côté de laquelle on ne veut pas passer."

L’initiative séduit également les acheteurs. Sabrina Dubournais, mère de deux jeunes enfants, est repartie avec un panier de légumes, un poulet, un canard, de l’agneau, des confitures, du vin et des produits laitiers. "A la différence des marchés où je vais habituellement, c’est l’agriculteur qui vient à moi, se réjouit-elle. Cela me permet de consommer local, des produits de la ferme, de saison, avec un seul point de retrait pour les achats."

Le projet, expérimental, peut être décliné dans toute la France et, à terme, sera ouvert aux artisans et commerçants. L’association nationale des chambres d’agriculture – qui a versé 100 000 euros pour le développement de l’outil Web – observe l’initiative de près. "La volonté des chambres d’agriculture est d’aider les producteurs à vendre via Internet", reconnaît Bernard Artigue. D’ici à la fin 2013, une dizaine de points de distribution devraient être installés autour de la rocade bordelaise.

Le site Web du "drive fermier" à Bordeaux : www.drive-fermier.fr

Source : Le Monde, par Claudia Courtois à Bordeaux, le 16/11/2012

Retrouvez l’article sur leMonde.fr

Forum de discussion

0 message(s) de forum

Publier un commentaire


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)