Mis à jour le 25 juillet 2016

Artois Comm. a très tôt inscrit sa stratégie de développement agricole dans une démarche de connaissance et de prospective sur le changement rural et agricole. En partenariat avec l’ensemble des acteurs et professionnels agricoles, elle a mis en place un outils permettant de décrire les typologies agricoles et leur évolution. La création en 2005, de l’OPCRA (Observatoire Permanent du Changement Rural et Agricole) complète les connaissances et recense les dynamiques et les projets locaux. La création de ces outils lui a permis par la suite de dérouler sa stratégie agricole qui s’applique aussi bien sur les circuits courts alimentaires et la restauration collective que sur la diversification, la professionnalisation... agricole.

Un territoire agricole et périurbain

De par la diversité de ses paysages, de ses productions agricoles traditionnelles et des problématiques de pression foncière auxquelles elle est confrontée, Artois Comm. est identifiée comme un territoire emblématique et représentatif de l’agriculture périurbaine au sein de la région Nord-Pas-de-Calais. Consciente de ces spécificités et des enjeux qui en découlent, Artois Comm. a inscrit la préservation et le développement de l’activité agricole parmi les orientations de son projet de territoire.

En juin 2008, une convention a été signée avec des représentants du monde agricole (dont la Chambre d’agriculture du Pas de Calais), afin de minimiser l’impact sur le foncier agricole et d’accompagner la reconstitution du potentiel économique des exploitations agricoles. Artois Comm. est l’une des agglomérations pionnières concernant cette problématique foncière agricole.

Pour cela, elle a mobilisé progressivement les partenaires et représentants de la profession agricole dans le cadre de travaux d’études thématiques, d’expertises et de diagnostics agricoles (OPCRA) qui ont permis de mieux cerner l’ensemble des aménités de son espace agricole et de fixer les prémices d’une prospective (foncière) qui permet d’anticiper la préservation de son agriculture.

Elle souhaite élargir ses actions par la mise en place d’un projet agricole global, avec comme principaux objectifs :

  • favoriser la transmission des exploitations, développer et professionnaliser l’emploi agricole ;
  • accompagner la diversification des activités agricoles et structurer la mise en œuvre des circuits courts.

Une étude de marché préalable à la mise en application d’une démarche de développement et de soutien aux circuits courts alimentaires a été lancée par Artois Comm. et concernera notamment le champ de la restauration collective.

Ceci a débouché sur l’élaboration d’un programme agricole qui repose sur une dynamique collective associant de nombreux acteurs (la Chambre d’Agriculture Régionale, le Conseil Régional, le Conseil Général du Pas-de-Calais, APROBIO, le CERDD, la DRAAF, le Comité de Promotion 59/62….) et au sein de laquelle le développement des circuits alimentaires de proximité occupe une place importante.

Renforcer le lien entre producteurs et bassin de consommation

C’est en effet un axe important du programme car il permet de renforcer les liens entre les espaces ruraux et urbains, d’aborder les questions liées aux comportements alimentaires, tout en mettant en exergue la qualité des produits, leur fraîcheur et leur diversité.

Les objectifs poursuivis :

  • soutenir la profession agricole, contribuer au maintien des exploitations et accompagner leur évolution
  • promouvoir et valoriser l’offre agricole locale
  • s’inscrire au sens large dans un principe de gouvernance alimentaire et de développement durable
  • répondre de façon opérationnelle à la demande exprimée par le secteur de la restauration collective sur le plan de l’approvisionnement en circuits de proximité

Plusieurs travaux ont été engagés et ont permis d’analyser la demande y compris celle exprimée par le secteur de la restauration collective, d’identifier les caractéristiques de l’offre agricole locale et les mises en corrélation possibles, de définir les potentiels et les freins à la mise en œuvre d’une démarche de circuits courts en agglomération et de proposer des recommandations stratégiques préalables à la formalisation d’un programme d’actions

« De la ferme à l’assiette », un recueil de points de vente permettant de mieux identifier l’offre

Ce guide était très vite apparu aux yeux de tous comme une priorité. Il permettait dans un premier temps de rendre davantage lisible l’offre agricole locale auprès des consommateurs, de travailler en réseau et de fédérer l’ensemble des acteurs. Ce guide rassemble une trentaine d’agriculteurs, et ce veut avant tout pratique en proposant de découvrir la qualité et la diversité des productions locales. Les exploitations sont regroupées sous plusieurs catégories :

  • fruits et légumes
  • produits laitiers
  • viandes
  • horticulture
  • fruits, légumes, produits laitiers
  • AMAP
  • Volailles, œufs, produits laitiers
  • magasins de produits fermier

Les exploitants s’engagent à vendre principalement les produits de leurs exploitations ou d’exploitations voisines ou partenaires, et à mettre en œuvre un accueil de qualité répondant au mieux aux attentes des consommateurs. Sont également disponible dans ce guide, les coordonnées des exploitants, les horaires et jours d’ouverture, les produits proposés, les labels… Une carte localise les différentes exploitations. Pour plus de sensibilisation, une rubrique en fin de guide a été ajoutée pour rappeler aux consommateurs la saisonnalité des produits.

Consulter le guide "De la ferme à l'assiette"

Fiche du projet

  • Action : projet de circuit-court alimentaire
  • Territoire : Artois Comm.
  • Porteur du projet : Artois Comm.
  • Date de création : 2001
  • 59 communes
  • près de 210 000 habitants
  • Type d’agriculture présente sur le territoire :Grandes cultures, polyculture, élevage
  • Nombre d’exploitations (2010) : 376
  • Part des circuits alimentaires de proximité : 27 % des exploitations commercialisent en circuits courts (2010)

Source : AGRESTE - DRAAF Nord Pas de Calais - Recensements Agricoles 2010 et 2000

  • Stratégie : Diagnostic, animation territoriale
  • Points forts : diagnostic prospectif (foncier) et observation, animation, territoriale, transversalité avec autres programmes (PLDE)...
  • Approche des circuits courts : emploi, économie territoriale...
  • Contact : Pierre NAGLIK au 03 21 61 99 76

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire