Mis à jour le 18 janvier 2018

Depuis le début des années 2000, la Communauté de Communes de la Région d’Audruicq (CCRA) porte une dynamique économique locale sur la base de sa plus grande ressource, l'agriculture et les savoir-faire alimentaires.

Plus récemment, vers 2010, cette volonté s’est renforcée par l’expression et la mise en œuvre progressive d’un projet transversal autour de l’alimentation ouvrant non seulement sur l’économique mais aussi sur le social, la santé, la culture… C’est dans ce conteste qu’a émergé le projet d’Ecopôle Alimentaire !

Avec des structures associatives privées, la CCRA investit une ancienne ferme de 15 hectares pour accueillir plusieurs fonctions alimentaires (du lieu d'expérimentation agricole aux outils de transformation) et destiné à un large éventail de professionnels (du producteur au travailleur social). C'est l’écopôle alimentaire, un centre de développement de nouvelles activités agrorurales et d’appui aux systèmes alimentaires locaux, sur lequel travaillent environ 40 salariés.

Bienvenue à l'écopôle !

© Cerdd

Le projet a été porté par :

  • Une idée, s'appuyer sur les potentiels de débouchés locaux comme moteur de développement local : produits et savoirs-faire alimentaire, artisanat et commerce.
  • Une ambition, dessiner les contours d'un avenir souhaitable pour l'agriculteur et inventer des systèmes capables de nous nourrir.
  • Un objectif, donner des solutions très concrètes aux mangeurs souhaitant l’évolution de leur modèle alimentaire.

Des intentions partagées par l'ensemble des partenaires

La Communauté de Communes de la Région d'Audruicq se situe dans une région où l'activité agricole est prédominante et façonne les paysages économiques, touristiques et naturels. Dans les années 2000, le territoire s'engage dans une démarche participative pour l'élaboration d'un projet de territoire :

  • Comment s'organiser pour faire face aux enjeux essentiels qui concernent le territoire ?
  • Comment se réinventer au cœur des pressions ?
  • Comment renouveler l'approche du développement économique et de la vie sociale ?

De nombreux partenaires aux compétences multiples et complémentaires, la communauté de communes de la région d'Audruicq, le Comité de Promotion Economique et Touristique Intercommunal (CPETI), des chercheurs, des associations… interagissent pour répondre à ces questions.

Une première préoccupation liée aux véritables choix alimentaires

Fort d'une expérience dans l'insertion sociale, les créateurs de l'association Terre d'Opale se préoccupent de pouvoir redonner la capacité aux gens de choisir leur alimentation. Cette finalité implique des étapes intermédiaires : apprendre à cultiver, à cuisiner, prendre conscience de l'importance de se nourrir… Il est donc essentiel de redonner un horizon alimentaire à chacun.
Par ailleurs, ce territoire agricole ambitionne de créer de nouveaux horizons économiques pour le monde agricole et les métiers de l’alimentation. Ce projet est destiné aussi bien aux agriculteurs conventionnels que biologiques.

Montage opérationnel : Un lieu et des services 

Comment créer de la valeur économique sur des projets locaux de taille moyenne ? Dans le domaine alimentaire, pour les porteurs de projet, les principaux points d'attention économiques sont :

  • la production », transformation, distributions mutualisées
  • la constitution d'une offre autant de services que de biens permettant de rendre la qualité alimentaire accessible tout en accompagnant les mangeurs dans l’enrichissement du répertoire alimentaire de chacun.
  • la logistique de collecte et l'acheminement en diffus, au plus près des lieux de vie et de travail des mangeurs.
  • les formes de présentation de la vente, "Il faut à chaque maillon proposer des solutions professionnelles et pertinentes, sans pertes" Dominique Hays, nourritures jardinières dans les sociétés urbanisées, colloque de Cerisy.

D'où une proposition de différentes fonctions à l'Ecopole alimentaire avec à chaque étape une recherche d'optimisation des outils, l'optimisation du temps dans l'unité de transformation, la mutualisation pour la logistique en centralisant les productions de 15 agriculteurs Bio…

Le jardin d'aventures, lieu de permaculture

© Cerdd

Un partenariat avec des acteurs privés qui animent le projet

  • Terre d'Opale, une association de coordination d'un dispositif de circuit alimentaire local «Bio et solidaire», qui anime un réseau de 15 producteurs locaux certifiés AB, gère le système de distribution hebdomadaire de paniers de légumes AB (350abonnés) et organise l'offre locale de produits AB pour la Restauration Hors Domicile (RHD).
  • Les Anges Gardins, une Association pour l'insertion, le développement de nouvelles pratiques sociales et d'activités liées à l'alimentation : Activités pour les publics fragiles sous forme d'ateliers d'insertion dans les domaines du maraîchage, du conditionnement et de la livraison de fruits et légumes locaux certifiés en agriculture biologique, des ateliers cuisines (formation d’ambassadeurs, guide du jardinage, guide de cuisine…).

Multi-services et Principales fonctions de l'Écopôle

Fonction de distribution et de commercialisation :

  • plate-forme de distribution de paniers bio
  • plate-forme de distribution en produits locaux
  • point de vente
  • livraison en diffus (80 points relais)

Fonction de transformation alimentaire

  • atelier de transformation conventionnel et Bio, produits de terroir, ouvert au producteurs et artisans locaux souhaitant explorer de nouveaux moyens de valorisation des productions
  • atelier cuisine

Fonction de pédagogie à l'alimentation pour les professionnels des métiers de l'alimentation et du social

  • espace pour valoriser les savoir-faire des métiers de bouche et l'approche nutritionnelle
  • programme croisé de stages de formation et de visites avec les acteurs de l'alimentation du territoire
  • dispositif d'éducation à la diversité alimentaire : auto-production, atelier cuisine, programme de sensibilisation

Fonction de pédagogie autour de la biodiversité et du « jardin au naturel »

  • espace de support paysager et artistique
  • programme annuel de stage de formation
  • vitrine des techniques d'entretien, de gestion durable et de la biodiversité des paysages et jardins

Les serres de l'écopôle

© Cerdd

Montage partenarial et répartition des rôles

L'atout de ce projet : une combinaison de compétences dans un site, qui permet d'accueillir une diversité des projets alimentaires (du jardinage à la transformation). Le partenariat « public-privé » permet d'accélérer la mise en œuvre du projet. En effet, l'acquisition foncière du lieu par la communauté de communes de la région d'Audruicq soulage les structures animatrices, leur permettant ainsi d'être opérationnelles plus rapidement, d'innover avec plus d'assurance…

Ces dernières agencent les compétences et métiers (agriculteurs, chercheurs, travailleurs sociaux…). C'est un travail en proximité pour user des différents mécanismes pour débloquer la résistance au changement, qu'elle soit provoquée par des habitudes ou des peurs (prise de risque, nouvelles compétences, incertitudes pour l'avenir…).  L'écriture de récits pour montrer ce que crée le changement est une idée en cours : « On ne peut pas toujours chiffrer le changement, mais au moins le révéler » témoigne Dominique Hays, directeur de Terre d'Opale.

Cet Ecopôle alimentaire est reconnu par les partenaires institutionnels : Etat (labellisé en 2011 Pôle d’Excellence Rurale), la Région et le Département. Il est également labellisé pôle territorial de coopération économique (PTCE) depuis 2016. La diversité des métiers et des compétences est bien au centre du projet : entreprises, agriculteurs, collectivités, chercheurs,…  mettent en œuvre une stratégie commune, de coopération et de mutualisation au service de projets économiques innovants de développement local durable. Le PTCE permet de reconnaître et stimuler plus d’acteurs : centre de formation, chercheurs, autres acteurs économiques...

Ce qu'il faut retenir..

Spécificités de la démarche :

  1. La collectivité s'appuie sur des structures opérationnelles pour créer des dynamiques sur l'alimentation.
  2. La démarche dans son ensemble crée des coopérations avec une diversité de métiers, en mesure de proposer des solutions aux multi-compétences.
  3. Un lieu qui incarne l’ambition du territoire et une dynamique voulue et étendue sur l’ensemble du territoire par un réseau d’acteurs locaux
  4. Active le changement aussi bien sur la capacité d'innovation des métiers et des personnes, que sur les « capacités » alimentaires (Education à l'alimentation durable)
  5. Une approche transversale très opérationnelle, en effet, l'Ecopôle est un moteur et un ancrage territorial.

Contact

Dominique HAYS - Directeur de projet de l'Ecopôle alimentaire de la région d'Audruicq et directeur des anges gardins.
Courriel :  angesgardins@gmail.com
Site web : http://www.terredopale.fr

Frédéric HUCHETTE - Attaché Territorial Affaires générales-Développement Local
Courriel : f.huchette@ccra.fr

Auteur : Marie Décima, chargée de mission environnement, pour le Cerdd.

Crédits photo : © Cerdd

TÉLÉCHARGEZ LA FICHE EN VERSION PDF :

Picto Document

INITIATIVE SYSTEME ALIMENTATION ECOPOLE - CERDD

Format : PDF Poids : 223,72 ko

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire