Mis à jour le 19 décembre 2017

Depuis 2006, les Pays des Moulins de Flandre et Cœur de Flandre se sont associés pour développer une stratégie touristique commune. Forts de leurs similitudes identitaires, les deux territoires possèdent des atouts indéniables en matière de circuits courts et ont souhaité soutenir l’économie de proximité à travers la promotion et la valorisation des activités d’agriculteurs, de petits commerçants, d’artisans des métiers de bouche et de restaurateurs présents sur leur territoire.

Mutualisation des projets et des actions de promotion entre les 2 territoires

Les Pays des Moulins de Flandre et Cœur de Flandre possèdent une identité commune et des similitudes à la fois géographiques et économiques ainsi qu’en termes d’enjeux et d’orientations. C’est d’ailleurs ce qui a fortement influencé leur partenariat. Leur localisation entre Dunkerque et Lille, mais aussi Saint-Omer, leur vaut d’être fortement affectés par la périurbanisation et les mouvements pendulaires domicile-travail. A la recherche d’un cadre de vie agréable les populations qui viennent y habiter continuent toutefois à travailler dans les agglomérations citées, et ont tendance à y consommer. Dès lors, pour réussir à maintenir la vitalité de leur tissu commercial et artisanal de proximité, ces deux Pays veillent à freiner cette « évasion commerciale ». C’est pourquoi les circuits alimentaires de proximité sont apparus comme un domaine de travail pertinent pour leur développement économique.

Si le Pays des Moulins de Flandre a été le premier à se mobiliser sur cette question, et à éditer des guides (voir ci-après), le Pays du Cœur de Flandre, influencé par son voisin et au départ d’une volonté forte des élus de soutenir le développement de l’économie de proximité, s’est engagé dans ce projet.

Une stratégie touristique à l’origine de la collaboration entre les deux pays de Flandre

Avant l’association des deux Pays, il existait déjà des relations fortes entre les deux territoires. Il est apparu opportun de généraliser les actions aux deux territoires plutôt que d’avoir deux dynamiques similaires à quelques kilomètres l’une de l’autre. Ainsi, en 2006, ils ont créé une marque commune « Pays de Flandre » et essaient de ne communiquer qu’à travers celle-ci pour les projets ayant lien au tourisme. Ensemble, les Pays de Flandre ont réussi à bâtir une réelle stratégie touristique dans laquelle s’inscrivent les circuits courts. Des actions impulsées par les deux pays et tournées vers l’économie de proximité.

L’élément déclencheur de la dynamique de circuits courts est la mise en place d’un dispositif ambitieux de soutien à l’économie de proximité. Celui-ci, soutenu par les élus, a permis d’avoir accès aux fonds nécessaires à l’élaboration d’outils de promotion et de valorisation du terroir, et notamment au FISAC à partir d’une démarche en deux temps : étude-diagnostic des enjeux et des besoins puis programme d’actions et de financement de projets.

Dès 2006, le Pays des Moulins de Flandre a mis en place une série d’outils de promotion du terroir. L’ensemble de ces outils de promotion met en valeur d’une part les artisans qui proposent ces produits du terroir et d’autre part la notion de terroir, de produits locaux aux habitants du territoire.

Depuis 2010, ces outils sont coproduits par les deux Pays, à savoir :

  • la brochure « Assiette des Pays » révèle les menus des restaurateurs utilisant des produits locaux. La démarche consiste à informer les consommateurs sur la provenance locale et la qualité des produits, à montrer la richesse du territoire à ce niveau et à encourager le savoir-faire des restaurateurs et des producteurs des Pays de Flandre. Pour le territoire, il s’agit en amont de créer les liens entre ces deux types d’acteurs ;
  • la plaquette « Rendez-vous sur nos marchés » recense l’ensemble des marchés organisés sur territoire (les 24 marchés hebdomadaires et 4 marchés estivaux de saison) ;
  • une série de douze cartes postales illustrant les produits de terroir les plus emblématiques ;
  • une affiche de promotion des produits du terroir ;
  • un guide Produits des Pays de Flandre

Créer une véritable synergie locale pour décupler les possibilités d’action

Les démarches de circuits alimentaires de proximité s’intègrent dans plusieurs thématiques (d’où l’absence d’une commission qui leur serait dédiée) à la croisée des stratégies économique, touristique et agricole. Ainsi, pour agir en la faveur de ce types de circuits de commercialisation, les Pays travaillent avec :

  • leurs Conseils de développement ;
  • la Chambre d’Agriculture, qui est perçu comme un partenaire indispensable par rapport à ses compétences en matière agricole ;
  • le Comité de promotion Nord – Pas-de-Calais a également été sollicité pour renseigner les Pays sur les produits les plus emblématiques du territoire ;
  • les Chambres de Commerce et d’Industrie d’une part, de Métiers et de l’Artisanat et des d’autre part qui, comme la Chambre d’Agriculture, participent à la commission « Développement économique ».

Les Pays de Flandre se sont par ailleurs associés à l’ensemble des Offices du Tourisme des territoires, regroupés en fédération depuis 2006, considérant qu’ils étaient des structures clés pour la diffusion des outils de communication réalisés par les deux Pays pour la valorisation des circuits courts, à travers notamment le guide des « Assiettes des Pays de Flandre » et le Guide Produits des Pays de Flandre. D’autres acteurs sont sollicités en fonction des projets spécifiques.

Un exemple de projet du Pays des Moulins de Flandre suscitant nombre d’acteurs

Le Pays des Moulins de Flandre a souhaité mettre en valeur la création d’un nouveau produit à savoir, un pain typique du territoire auquel a été attribué un nom spécifique : « Pavé des Moulins de Flandre ». L’objectif est ici d’insuffler une dynamique au territoire ayant des retombées sur ses boulangeries. Ce pain a pour vocation de fédérer les artisans-boulangers du Pays autour d’une action commune de promotion. En plus des partenaires que sont les collectivités locales, les organismes consulaires et l’Etat, le Pays s’est appuyé sur un double partenariat la Confrérie des Talmeliers et des Amis du Bon Pain Artisanal de Flandre le CEFRAL à Dunkerque (organisme de formation).

Des fonds principalement dédiés à l’économie de proximité

Outre le fonds européen FEDER, c’est le Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce, le FISAC , qui a surtout été mobilisé. Ce fonds s’inscrit dans le dispositif plus large de soutien à l’économie de proximité que les Pays ont mis en place. Les Pays ont un rôle à jouer à ce niveau compte tenu de la difficulté du montage financier des actions mais surtout du renouvellement des financements. Ils sont en perpétuelle recherche de financeurs. Les fonds sont donc dédiés avant tout aux commerces de proximité, c’est-à-dire aux ressortissants de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et de la Chambre de Commerce et d’Industrie, à laquelle certains agriculteurs adhèrent.

Les deux guides ont aussi bénéficié de financements du conseil régional Nord-Pas-de-Calais au titre de sa politique d’agriculture durable.

  • Mise en place des outils de promotion et de valorisation des circuits courts alimentaires
  • Un budget estimatif de fonctionnement de 35 000 €.
  • Origine des fonds : 42% FISAC, 25% FEDER, 13% Région, 20% Pays.

Les particularités du projet

Pour les Pays, le diagnostic prend une place importance car il est le point de départ de la connaissance de l’existant et donc de la promotion et la valorisation du terroir. « Les outils de communication illustrent la richesse du territoire et renforcent l’attractivité et le développement du territoire ». L’une des particularités de ces territoires en matière de circuits alimentaires de proximité est d’avoir intégrer les projets dans une démarche plus globale de stratégie économique, touristique et agricole. De même, l’approche entreprise en la matière n’est pas tant agricole puisqu’ils privilégient également les petits commerces et l’artisanat fortement présents sur leur territoire. Ainsi, cette thématique se retrouve à la croisée des chemins, entre des objectifs économiques, touristiques et agricoles.

Leur force se trouve également dans la manière dont ils réussissent à créer de véritables synergies locales leur permettant de décupler les idées et les compétences ainsi que les possibilités d’action et les opportunités. Pour les acteurs du territoire l’échelle géographique pertinente peut-être celle du Pays qui par définition est celle du bassin de vie.

LEXIQUE

Des relations fortes : Deux chargés de mission environnement et tourisme appartenant aux deux Pays mettaient en place des actions communes.

Les organismes consulaires : CCI Côte d’Opale, CCI Grand Lille, Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat

Le FISAC : Ce fond est axé en priorité sur les interventions en milieu rural et consistant à financer les opérations de création, maintien, modernisation, adaptation ou transmission des entreprises du commerce, de l’artisanat et des services, pour préserver ou développer un tissu d’entreprises de proximité. Le FISAC est un fonds de l’Etat français

Fiche du projet

  • Action : projet de circuit-court alimentaire
  • Territoire : Pays du Moulin de Flandre et Pays Cœur de Flandre
  • Porteur du projet : Pays du Moulin de Flandre et Pays Cœur de Flandre

Pays Cœur de Flandre

  • Date de création : 2002
  • 45 communes
  • Environ 127 000 habitants
  • Type d’agriculture présente sur le territoire : Grandes cultures, polyculture, élevage
  • Nombre d’exploitations (2010) : 977
  • Part des circuits alimentaires de proximité : 19 % des exploitations commercialisent en circuits courts (2010)

Source : AGRESTE - DRAAF Nord Pas de Calais - Recensements Agricoles 2010 et 2000

  • Stratégie : dynamiques de développement local
  • Points forts : connaissance et promotion de l’existant, mise en lien des différents métiers (restaurateurs, office du tourisme, producteurs...).
  • Approche des circuits courts : économie locale et touristique, mutualisation...
  • Contact : Matthieu Duchaussoy (Pays Cœur de Flandre) au 03 28 43 86 60

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire