Mis à jour le 24 juin 2016

Pour sauvegarder la biodiversité, le Conseil Régional Nord - Pas-de-Calais et le Kent (GB) développent ensemble une cartographie des habitats naturels, de leur répartition et de la manière dont ils sont fragmentés, qui peut mesurer l’évolution de ces habitats et de leur fragmentation au fil du temps : ARCH.

Contexte

Le Kent et la Région Nord-Pas de Calais sont engagés de longue date dans la coopération transfrontalière. En travaillant ensemble sur le projet ARCH, avec le Conservatoire botanique national de Bailleul, les 2 Régions répondent à l’un des enjeux environnementaux prioritaires en zone des 2 Mers : la préservation de la biodiversité et des milieux naturels.

Pour être en mesure de protéger les habitats et sauvegarder la biodiversité, il est indispensable de bien connaître leur répartition et la manière dont ils sont fragmentés, ainsi que de pouvoir mesurer l’évolution de ces habitats au fil du temps. Les 2 régions partageant des caractéristiques géologiques et environnementales communes, elles ont décidé d’établir une cartographie régionale et transfrontalière des habitats naturels. Cet outil devra être transposable à d’autres régions européennes.

Objectifs

L’objectif de ce projet est d’établir une cartographie commune des habitats naturels capable à terme de s’appuyer sur les technologies innovantes de la télédétection, notamment satellitaire, pour assurer sa mise à jour la plus efficace. Cette cartographie couvrira l’ensemble du territoire régional et transfrontalier avec une grande précision. Elle ambitionne, en effet, d’être un outil au service de tous les acteurs du territoire désireux de connaître l’état et l’évolution des habitats naturels et de la biodiversité, pour mieux les prendre en compte dans les projets d’aménagement du territoire.

Réalisations

Pendant 3 ans, ARCH combinera les techniques les plus en pointe aux efforts des professionnels et des nombreux bénévoles pour effectuer ce large inventaire de la biodiversité. Les retombées attendues du projet ARCH sont :
• l’élaboration d’une méthodologie commune pour établir la cartographie transfrontalière des habitats naturels,
• le développement d’un outil web/système d’information géographique régional pour les aménageurs, afin qu’ils prennent en compte dans leurs projets les informations sur la biodiversité et les habitats naturels,
• l’étude des potentialités des nouvelles technologies satellitaires pour mettre à jour sur le long terme les données (l’objectif étant de disposer de recommandations quant aux technologies les plus appropriées et à un coût raisonnable)

L’ambition est également que les méthodologies et outils développés par ce projet constituent une référence innovante pour les institutions européennes (notamment Agence européenne de l’environnement et Commission européenne) et puissent servir à d’autres acteurs européens, en particulier les acteurs flamands et néerlandais concernés par le programme INTERREG des 2 Mers.

Aides régionales

FRAPPE-consulting
Le Kent County Council et la Région Nord-Pas de Calais ont bénéficié d’un accompagnement de 4 jours par un consultant dans le cadre de la préparation du dépôt du projet (en particulier sur les aspects financiers).
Contribution régionale
La contribution du Conseil régional Nord-Pas de Calais en tant que partenaire du projet ARCH s’élève à 524 400 € sur la durée du projet.

FICHE D'IDENTITÉ

Lieu / Échelle d'intervention

Région Nord-Pas-de-Calais

Identification du porteur de projet

 

Partenaires

 Région Nord-Pas de Calais, Conservatoire botanique national de Bailleul. Experts sollicités : Kent Wildlife Trust , Kent and Medway Biological Record Center.

Indicateurs de moyens et de résultats

 

Période de réalisation

- Date de l'opération : 2014
- Durée de l'opération : 9 mois

Bénéficiaires / Cibles de l'action

 
   

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire