D'ici 2030, 40% de notre éléctricité devra provenir d'énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique, bioénergie). Mais pour cela, il faut que nos réseaux soient bien raccordés. Une grand concertation publique est lancée en région jusqu'au 13 juillet pour comprendre les enjeux

Le 05/07/2017

En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des énergies vertes… et du nucléaire. Ce dernier représente encore 68 % de la production annuelle d’électricité en Hauts-de-France, pour 18 % d’énergie thermique fossile. D’ici 2030, comme l’exige la loi de transition énergétique, nous devrons passer à 40 % d’énergies renouvelables. Actuellement, en Hauts-de-France, l’éolien, le solaire, l’hydraulique et les bioénergies participent à peine à 14 % de l’électricité produite. C’est déjà pas mal (la moyenne française est à 19 %), mais il y a encore de la marge.

Et surtout, il va falloir adapter et raccorder tous les réseaux électriques à ces nouvelles ressources d’énergies. Le vent pour les fermes éoliennes, le soleil pour les panneaux solaires, la chaleur de la terre pour la géothermie ou encore les déchets pour la bioénergie. Un défi pour les gestionnaires de réseaux électriques.

Un schéma à 220 millions d’euros

C’est pour cela que jusqu’au 13 juillet, RTE (Réseau transport d’électricité), le gestionnaire du réseau électrique haute et très haute tension, invite tous les habitants de la région à participer à l’élaboration du Schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR de son petit nom).

«  Cela va nécessiter en Hauts-de-France 220 millions d’euros d’investissement, dont 215 millions pris en charge par les producteurs  », explique Laurent Cantat-Lampin, directeur du développement et ingénierie chez RTE. Renforcements de lignes et postes existants, création de 6 nouveaux postes électriques et de quatre lignes électriques souterraines (notamment dans les secteurs de Bapaume-Chevalet et Cambrai-Valenciennes) sont nécessaires. «  Ce sont 3 000 MW supplémentaires d’électricité issue des énergies renouvelables que nous devons intégrer, de quoi alimenter 3 millions de foyers  ».

réunion publique ENR

Les enjeux sont importants, les coûts aussi. Les habitants sont invités à consulter le Schéma sur le site de RTE France et à participer à la réunion publique qui aura lieu le 5 juillet à 18h30 à Lille Grand Palais.

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire