Participez à la réunion Technique d'ATEE "Qu'en est-il de la régression des chaleurs fatales en Hauts de France ?" le jeudi 28 novembre 2019.

Le 28/11/2019

L’énergie thermique est essentielle dans  une majorité de procédés de fabrications industrielles.

Une proportion, parfois importante, de la chaleur produite pour un process, est inévitablement rejetée : on parle alors de "Chaleur fatale". L'incinération de déchets (ordures ménagères, boues de station d'épuration, …) produit également de la chaleur qui ne demande qu'à être utilisée.

Plus la quantité de la chaleur, initialement perdue, pouvant être récupérée pour d'autres usages sera importante, plus elle représentera une source d'économies d'énergie non négligeable ; ce qui entraînera aussi de facto une diminution de rejets nocifs dans l'atmosphère!

La notion de "fatalité" de cette perte devient alors de plus en plus abstraite ! La Région Hauts de France, notamment dans la zone des Flandres, reste pionnière dans la récupération de ces énergies autrefois "gaspillées", en régression constante sur son territoire.

Cette valorisation peut se faire de deux façons :

  • Interne – pour répondre à des besoins propres à l'entreprise ou la collectivité.
  • Externe – pour répondre à des besoins de chaleur d'autres entreprises ou d'autres  usagers par le biais d'un réseau de chaleur.

Cette chaleur peut aussi être transformée en électricité, aussi bien pour des usages d'autoconsommation, que revendue en externe. Mais les premiers contrats d'obligation d'achat arrivent à leur terme et la revente de chaleur devient souvent plus rémunératrice que celle de l'électricité.

  • Quels sont les gisements de "chaleur  fatale" qui ont fait, ou  pourraient encore faire, l'objet de récupération en Région Hauts-de-France ?
  • Y a-t-il des domaines d'activités propices ?
  • Comment récupérer et valoriser cette énergie ? Peut-on en profiter pour améliorer la qualité des rejets atmosphériques ?
  • Quelles sont les technologies adaptées aux différents niveaux de température ?
  • Quelles nouvelles technologies pour améliorer les possibilités et les taux de récupération ?
  • Comment mener à bien un projet de valorisation de "chaleur fatale" et définir une stratégie de récupération (interne et/ou externe) ?
  • Quels sont les dispositifs financiers de soutien des projets ?
  • Quels retours d'expériences ?
  • ...

Autant de questions qui seront abordées lors de la journée organisée par l'ATEE HAUTS DE FRANCE, en partenariat avec PÔLÉNERGIE.

>>> Inscriptions en ligne

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire