Mis à jour le 8 décembre 2017

Monsieur et Madame RONCKIER, exploitants agricoles à Killem au Pays Moulin de Flandres, transforment la production laitière de leur élevage bovin en produits laitiers. Il y a 10 ans, ils ont été innovants dans la mise aux normes environnementales de l’exploitation par la plantation de 3 hectares de taillis à très courte rotation (TTCR) de saules destinés au traitement et à l’épuration des eaux usées issues de l’activité agricole.

Chaudière à bois énergie consommant des balles de bois issus de TTCR
Fiche d'identité de l'initiative

Lieu / Échelle de l'action

Pays Moulin de Flandres

Porteur du projet

RONCKIER JEAN-BERNARD

Contact : Jean-Bernard

Partenaires

 

Indicateurs de moyens et de résultats

Montant de l’opération : 128 223 EUR

Financement FRAMEE : 50 % soit 64 112 EU

Période de réalisation

Date de l’opération : 2013

Durée de l’opération : 18 mois

Bénéficiaires / Cibles de l'action

Exploitants agricoles

Documents de référence disponibles

 

Rencontrant des difficultés à faire venir la machine adéquate pour la récolte des taillis, ils ne parviennent pas à valoriser ce TTCR en ressource énergétique pour leur activité agricole.

Aujourd’hui, ils se proposent donc d’innover à nouveau par l’installation d’une chaudière à balle de bois qui leur permettra la récolte du TTCR par un "Biobaler". La société Agir sous Bois effectue ce genre de prestations et M. RONCKIER a déjà procédé à une récolte, actuellement stockée, par ce procédé.

L’intérêt de la chaudière à balles de bois, existante au Danemark depuis 40 ans, qui consomme directement les balles entières, réside dans la simplification des manipulations : pas de broyage et stockage/séchage facilité.

Ce projet, mûri par les exploitants en liaison avec le PNR des Caps et Marais d’Opale et la Chambre d’Agriculture, consiste à installer la chaudière pour desservir, par un réseau de chaleur, les différents bâtiments consommateurs.

Les besoins énergétiques agricoles des ateliers laitiers et de l’habitation de M. et Mme RONCKIER s’élèvent à 125 000 KWh/an et les ressources TTCR de l’exploitation couvriraient 70% des besoins, à savoir 180 000KWh, soit l’équivalent de 54 tonnes de bois ou 15 tep/an. Compte-tenu de la démarche innovante dans l’installation de cette chaudière bois énergie sous forme de balles bois qui est une première en France, une subvention au taux de 50% est proposée par le FRAMEE.

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire