Mis à jour le 6 décembre 2016

Etude de faisabilité instrumentée d’une utilisation de la nappe phréatique pour les besoins de refroidissement du process (refroidissement des produits laitiers)

La laiterie INGREDIA emploie à St Pol sur Ternoise 340 salariés dans des activités de collecte du lait de 1300 éleveurs laitiers du Ternois et alentours. Reconnue leader dans le développement et la commercialisation d’ingrédients fonctionnels laitiers, elle est la partenaire des industries alimentaires, de la santé et de la nutrition.

Les procédés utilisés par INGREDIA sont très énergivores aussi bien en besoins de chaleur qu’en besoin de "froid" pour transformer et conserver les constituants.

Engagée depuis plusieurs années dans une démarche d’efficacité énergétique et de diminution de sa "signature environnementale", elle a réalisé et mis en service en 2009 une chaudière à vapeur au bois énergie en remplacement du gaz naturel. Aujourd’hui, pour poursuivre sa démarche de réduction des émissions de GES, elle souhaite mettre en place une étude de faisabilité sur le recours à la nappe phréatique pour couvrir ses besoins de refroidissement de son process.

Le soutien du FRAMEE se porte donc sur cette étude à hauteur de 50%.

Fiche d’identité

Etude de faisabilité instrumentée d’une utilisation de la nappe phréatique pour les besoins de refroidissement du process (refroidissement des produits laitiers)

  • Contact : Jean-Noël DELFORGE, 03 21 47 46 46
  • Date de l’opération : 2011
  • Durée de l’opération : 12 mois
  • Montant de l’opération : 33 800 EUR
  • Financement FRAMEE : 50 % soit 16 900 EUR
  • Nom de la structure INGREDIA

Découvrez d'autres contenus similaires

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire