Mis à jour le 21 juillet 2020

La Métropole Européenne de Lille évalue régulièrement et depuis 50 ans sa politique des transports et mobilités en réalisant une enquête des déplacements des ménages métropolitains. Nouveauté en 2016, l’enquête a été enrichie avec les déplacements du weekend.

MEL mobilité vélo
© Métropole Européenne de Lille

Analyse de l'initiative

Tous les dix ans, la MEL met à jour ses données de mobilité à travers la réalisation d’une enquête des déplacements d’un panel représentatif des habitants de la métropole âgés de plus de 5 ans. Celle-ci permet ainsi l’adaptation des politiques publiques, environnementales et de planification urbaine mais aussi l’évaluation des plans de déplacements urbains. Elle nourrit également les réflexions prospectivistes en matière de mobilité.

L’édition 2016 a mis les compteurs à « zéro » sur les pratiques de mobilité des habitant avant la mise en service complète du renforcement de l’offre métro. Pour la première fois, l’enquête déplacements s’est effectuée à l’échelle de l’Eurométropole, côté wallon et flamand, et a été enrichie des pratiques de mobilité des métropolitains durant le weekend. Cette dernière partie a bénéficié d’un financement de l’ADEME.

Au total 9 479 habitants résidant sur 57 secteurs géographiques ont été interviewés à leur domicile sur tous leurs déplacements réalisés la veille de l’entretien, soit 38 180 déplacements recensés. L’enquête mobilité des déplacements du weekend s’est effectuée par téléphone, avec des personnes déjà interviewées et volontaires, soit 1 722 personnes pour 11 389 déplacements. Il en ressort que les déplacements du samedi s’équilibrent avec ceux de la semaine, avec deux déplacements par jour en moyenne, mais que le dimanche est un jour « immobile » ou presque pour les métropolitains.

Les principales motivations des déplacements sont les loisirs, les sorties achats, les visites et bien sûr, le retour au domicile. La mobilité du weekend passe en revanche de 9 à 17% en ce qui concerne l’usage d’une voiture en tant que passager (les actes d’achats et les activités de loisirs se font à plusieurs dans un même véhicule) tandis que l’usage de la voiture en tant que conducteur passe de 50% en semaine à 44 % le samedi. Le déplacement en mode marche à pied augmente légèrement, celui en transports en commun baisse un peu.

Au final, « les habitants de la MEL utilisent un tout petit peu moins de leur temps pour se déplacer le samedi et font un tout petit peu plus de distance grâce à des vitesses plus élevées en véhicule conducteur ». Moins de bouchons car moins de trajets domicile-travail mais plus de kilomètres pour des trajets domicile-loisirs, achat ou visite. On se dit rendez-vous dans dix ans pour connaître l’évolution des déplacements ?

FICHE D’IDENTITÉ

Titre de l’opération : Enquête Déplacements 2016 sur le bassin de vie de la métropole lilloise
Lieu/Echelle de l’action : Eurométropole
Identification du porteur de projet : Métropole Européenne de Lille
Contact : Céline Depiere (suivi technique), 1 rue du Ballon CS 50749 59034 Lille Cedex. Mél : cdepiere@lillemetropole.fr
Partenaires : Ademe, Dreal, Conseil Régional Hauts-de-France, SMIRT, Région Wallonne, Région Flamande, Cerema AMO pour la MEL, BE Test-Sa
Montant de l’opération : 1 369 000 € 
Financement ADEME : 52 680 €
Période de réalisation : décembre 2015- avril 2016
Durée de l’opération : 5 mois
Bénéficiaires/cibles de l’action : grand public, collectivités territoriales, acteurs de la mobilité

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire