Mis à jour le 27 mai 2016

L'un des plus anciens centres de tri et le plus important de la région, géré par le Syndicat d'Economie Mixte Trisélec, a été modernisé pour améliorer la valorisation des déchets recyclables du territoire, notamment par le mono-flux, tout en continuant à assurer la mission d'insertion de l'entreprise, qui emploie près de 200 salariés. Cette démarche se situe dans une politique globale ambitieuse de prévention et de valorisation des déchets de la Métropole Européenne de Lille.

Analyse de l'initiative

Créé en 1994, le centre de tri d'Halluin avait subi un sinistre en 2008, ce qui ne lui permettait plus de fonctionner dans des conditions acceptables. Pâtissant de son ancienneté, il n'était plus adapté à l'augmentation progressive de la part de déchets en monoflux (papier/cartons et flacons plastique/verre collectés ensemble) de la métropole lilloise. Celle-ci avait mis en place ce type de collecte pour répondre aux problèmes de stockage de déchets dans des secteurs fortement urbanisés.

L'entreprise a donc réhabilité le centre afin de répondre à l'évolution des consignes de collecte (monoflux comme biflux). D'autre part, il a bénéficié des technologies les plus avancées de mécanisation (tri optique, séparation lourd-léger) tout en préservant un maximum de postes d'opérateurs de tri, afin d'assurer la mission d'insertion de l'entreprise. Le nouveau centre s'adapte ainsi à une évolution qualitative et quantitative des gisements (pré-tri de films plastiques, stockage intermédiaire).

Les conditions de travail y sont améliorées (éclairage naturel, limitation des nuisances sonores, lutte contre les troubles musculo-squelettiques), et un circuit de visite pédagogique a été prévu pour accueillir 8 000 visiteurs par an.

Le nouveau centre, qui a une capacité technique de 23 tonnes/heure, permet de gérer 70 000 tonnes par an (dont 60 000 en monoflux) et pourra évoluer jusqu'à 100 000 tonnes. Avec le centre de Lille rénové, ils pourront absorber ensemble les 26 000 tonnes de déchets supplémentaires prévus d'ici 2020 en métropole lilloise, ce qui représente un taux de valorisation de 83 % (au lieu des 62 % constatés en 2009).

FICHE D’IDENTITÉ

  • Lieu / Échelle de l’action : Halluin / métropole lilloise
  • Identification du porteur de projet : Trisélec
  • Contact : Mme Dany DUNAT - 03 20 69 99 99
  • Partenaires : Métropole Européenne de Lille
  • Montant de l’opération : 13 844 527,48 euros
  • Indicateurs de moyens et de résultats : 70 000 tonnes traitées par an, dont 60 000 tonnes de monoflux – peut traiter jusque 100 000 tonnes
  • Financement ADEME : 2 000 000,00 euros
  • Date de l’opération : 2009
  • Période de réalisation : 2009-2010
  • Durée de l’opération : 1 an
  • Bénéficiaires/cibles de l’action : habitants du territoire
  • Document de référence disponible

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire