Mis à jour le 28 juillet 2016

Une action du bailleur social Vilogia sur sept maisons à Lomme

contexte et descriptif de l'action

Gros bailleur social, notamment sur la métropole lilloise, Vilogia a mis en place à Lomme une action de réhabilitation « basse consommation » pour sept maisons 1930 inoccupées en très mauvais état. Il s’agit d’une première phase de test visant une solution à la fois optimisée, pour une excellente performance énergétique, et standardisée, pour pouvoir l’appliquer à tous les logements anciens que Vilogia souhaitera réhabiliter « basse consommation ».

Les travaux ont démarré en janvier 2009 et devaient s’achever fin 2010, avant une deuxième phase de test sur six autres logements pour améliorer ce modèle de réhabilitation. Ces délais de chantier un peu longs s’expliquent par le caractère encore innovant et méconnu des travaux à mettre en place pour les maîtres d’ouvrage et les entreprises intervenantes. À terme, l’objectif est de définir de manière reproductible les travaux nécessaires, de sélectionner les matériaux et les fournisseurs utilisables à grande échelle en Nord-Pas-de-Calais, et de valider les conditions de mise en œuvre réelle sur le terrain.

Des solutions standardisées pouvant servir de référence

Les techniques retenues ont donc été mises en place de manière identique pour les sept maisons. Elles visent à limiter la consommation d’énergie à 50 kWh/m2.an pour le chauffage et à 30 kWh/m2.an pour l’eau chaude sanitaire, par des solutions d’isolation plus ambitieuses que celles de la réglementation thermique en vigueur sur du logement ancien, une ventilation mécanique contrôlée à double flux (c’est-à-dire échange de chaleur entre le flux entrant et le flux sortant) et une membrane frein-vapeur (pour assurer l’étanchéité à l’air). Tous ces travaux doivent permettre une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre, avec notamment 10,5 tonnes CO2eq de réduction par logement rénové.

Les solutions standardisées développées par cette action pourront servir de référence pour tout bailleur social soucieux de réhabiliter thermiquement des logements anciens. Il faut toutefois que les sites soient inoccupés, du fait de travaux assez lourds. À grande échelle, une application à tout le bâti des logements sociaux individuels anciens en NPDC pourrait représenter en 2020 un gain annuel d’émissions de 28 000 TeqCO2 (comparé à 2010). Cette hypothèse supposerait la mise en place de mécanismes de financements adéquats et simplifiés, ainsi qu’un dispositif régional d’accompagnement à la mutation des compétences et approches de travail de tous les acteurs : maîtres d’ouvrage, entreprises de bâtiment, occupants.

Fiche d’identité

Réhabilitation « basse consommation » optimale et standardisée de logements anciens

  • Porteur de l’action : VILOGIA, bailleur social
  • Contact chez le porteur de l’action : Frédéric Fournier, Chargé Développement Patrimoine, 03.59.35.53.45 et frederic.fournier@vilogia.fr
  • Date et durée de l’action : début des travaux en janvier 2009 et fin des travaux prévue en décembre 2010
  • Montant de l’action : 910 000 € pour la réhabilitation des 7 logements dont 500 000 € consacrés à l’amélioration thermique
  • Subventions : 100 000 € de subventions (11%) : AAP Régional, LMCU, PALULOS

Téléchargez ci-dessous une présentation plus complète de l’initiative

Picto Document

fiche-action_vilogia_logements_bbc_lomme.14.01.11.version_finale-1

Format : PDF Poids : 248,36 ko

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire