Mis à jour le 12 octobre 2020

Pour atteindre les objectifs ambitieux de transition énergétique, la France doit s’appuyer sur les capacités de programmation et d’investissement des territoires. Dans le contexte de tensions fortes sur les finances publiques, notamment locales, amplifiées par les impacts de la crise sanitaire du COVID-19, le levier du financement participatif pour les projets d’énergie renouvelable présente plusieurs intérêts, que nous allons vous détailler ici !

Financement participatif
© Unsplash

La France poursuit des objectifs ambitieux de transition énergétique, fixés par la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE : 33 % de consommation finale d’énergie d’origine renouvelable en 2030) et la Loi Énergie Climat du 8 novembre 2019 qui vise un doublement des capacités de production d’électricité renouvelable.

Flécher l’épargne sur la transition énergétique et écologique

Au-delà des plans d’investissement publics et industriels, la mobilisation de l’épargne privée des citoyens est une voie de plus en plus considérée. Selon l’ADEME, fin 2018, la somme des comptes courants des ménages et des livrets d’épargne réglementés (livrets A, livrets de développement durable et solidaire, autres) s’élevait à plus de 1 300 milliards d’Euros.

Et selon la Banque de France, l’épargne des français pourrait croître de 100 milliards supplémentaires sur l’année 2020 dans le contexte de la crise sanitaire. Ainsi, une partie de cette épargne pourrait être mobilisée et fléchée sur des projets de transition écologique, notamment de production d’énergie renouvelable.

Le financement participatif : un outil à mobiliser pour l’épargne des français ?

Le financement participatif ou crowdfunding constitue un outil pouvant permettre ce fléchage de l’épargne sur des projets concrets de transition. En plein essor en France depuis plusieurs années, l’industrie du crowdfunding est passée de 167 millions d’euros collectés en 2015 à 401,7 millions d'euros en 2018, et 629 millions d’euros en 2019.

Il s’agit de financer une part de la dette de projets réalisés par des particuliers qui prêtent leur argent – avec pour ces derniers une rémunération sous forme d’intérêts. La volonté de flécher vers des projets de transition écologique, est la raison de la création du label « Financement participatif pour la croissance verte », lancé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et l’Association Financement participatif France, fin 2017.

Pour les particuliers, le crowdfunding pour investir dans les projets d’EnR est un moyen simple de flécher son épargne vers des projets vertueux contribuant à la transition énergétique, et permettant un premier niveau d’implication et de familiarisation avec ces enjeux selon l’ADEME.

Au-delà du crowdfunding, le modèle des projets citoyens d’ENR

Un autre modèle, plus implicants pour les citoyens, se développe également : les projet d’ENR dits « citoyens », ou « à gouvernance locale ». Dans ce cas, les citoyens (et/ou les collectivités) s’impliquent dans la gouvernance des projets (au moins à hauteur de 40 % du capital), en étant actionnaires – avec une rémunération possible de leur investissement sous forme de dividendes. Plusieurs centaines de projets et environ 10 000 citoyens seraient impliqués en France dans de tels projets d’après l’ADEME.

L’ADEME et la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) se rejoignent sur les bénéfices multiples de ces projets citoyens :

  • Permettre le passage à l’action des citoyens en faveur de la Transition énergétique, en fléchant utilement leur épargne ;
  • Faciliter l’acceptabilité locale des EnR par les citoyens, en co-construisant un projet et mettant en place une réelle dynamique d’appropriation ;
  • Augmenter les retombées financières positives pour les territoires - estimation qu’un projet participatif génère en moyenne 2 fois plus de retombées locales, les revenus de l’investissement local et le choix de prestataires locaux réinvestissant localement les dividendes (qui quitteraient le territoire autrement) expliquant cet écart.

La FNCCR comme Énergie Partagée, appellent ainsi à la mise en place d’une « Stratégie nationale des énergies renouvelables citoyennes et publiques », qui contribuerait aux objectifs de la Programmation Plurianuelle de l’Énergie et fixerait un cap (par exemple : 15 % de financement participatif à l’horizon 2030).

Retour sur l’atelier « financement participatif » de juin 2019

Ces éléments étaient au cœur de l’atelier « Le financement participatif des projets de transition des territoires, comment s’y prendre ? », organisé lors de la 3e édition du Séminaire Territoires en Transitions organisé par le Cerdd en juin 2019, avec les témoignages de M. Marc PAYAN, co-fondateur de la plate-forme de crowdfunding COLLECTICITY, et de M. Erwan BOUMARD, directeur d’Énergie Partagée Coopérative, et d’EnRCiT (Énergies Renouvelables Citoyen Territoire), dispositif de financement des projets EnR portés par les citoyens et les collectivités dans les territoires.

Retrouvez ci-dessous les présentations des intervenants :

Cerdd - Atelier financement participatif - 18.06.2019

Collecticity - Atelier financement participatif - 18.06.2019

EnRciT - Atelier financement participatif - 18.06.2019

EN NOVEMBRE, PARTICIPEZ AUX rencontres des enr citoyennes !

Les associations Energethic, Solis et Énergie Partagée, en partenariat avec la Région Hauts-de-France, organisent les 1ères rencontres régionales des énergies renouvelables citoyennes. Un événement organisé en visioconférence sur 3 jours : les 13, 16 et 18 novembre 2020 !

Objectifs : Découvrir des exemples de projets, échanger avec les acteurs et repérer les solutions proposées aux collectivités et autres acteurs de l’énergie pour se saisir de cette innovation. Le Cerdd, partenaire de l'évènement, y présentera les enjeux du changement climatique en Hauts-de-France et interviendra dans l'atelier dédié à la biomasse le 16 novembre.

Ressources pour aller plus loin :

Identification

  • Auteur :

    CERDD

  • Date de publication :

    Octobre 2020

  • Taille du document :

    Web

  • Échelle géographique :

    Régionale / Nationale

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire