Mis à jour le 9 octobre 2018

Dans son avis adopté le 11 juillet 2018 le CESE souhaite mettre l’accent sur la nécessité d’inclure la nature dans l’ensemble des politiques publiques et d’en faire un élément structurant de l’aménagement urbain.

En 2050, 75% de la population vivra en zones urbaines au sein d’espaces produisant actuellement deux tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES) et devant faire face aux conséquences sociales et sanitaires de la pollution atmosphérique. Face à cette situation, le sujet de la « Nature en ville » est au cœur des enjeux contemporains. Souvent abordée d’un point de vue esthétique ou sanitaire dans les modèles urbains du XIX et XXème siècle, la nature s’impose de plus en plus comme un élément fondamental dans l’adaptation et l’atténuation au changement climatique.

5 axes pour accélérer la dynamique de renaturation des villes :

  1. Donner toute sa place à la nature dans les politiques publiques, du national au local
  2. Connaître et faire connaître les bienfaits de la nature en ville
  3. Répondre aux besoins des habitantes et habitants et accueillir une nature en ville
  4. La nature comme élément structurant du projet d’aménagement urbain
  5. La ville au cœur de la solidarité écologique des territoires

Synthèse "Nature en ville" Avis du CESE

Téléchargez l'avis complet sur le site du CESE

Identification

  • Auteur :

    Conseil Économique Social et Environnemental

  • Date de publication :

    Juillet 2018

  • Taille du document :

    90p

  • Échelle géographique :

    Nationale

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire