Mis à jour le 28 novembre 2016

Les canalisations publiques de collecte des eaux usées véhiculent dans les zones urbaines et périurbaines des eaux dont la température se situe entre 13 et 20° C tout au long de l’année. Cette ressource en énergie disponible peut être utilisée pour le chauffage des bâtiments via des échangeurs et des pompes à chaleur.

Analyse de l'initiative

Ce procédé a déjà été mis en oeuvre avec succès en Suisse, en Allemagne, en Autriche et plus récemment à Valenciennes pour le chauffage de l’hôtel de ville, à Douai pour le chauffage d’une piscine et à Maubeuge il est en cours pour celui d’un pôle universitaire. Aujourd’hui, la Communauté d’agglomération de Saint Omer a décidé d’étudier la possibilité d’avoir recours à cette technique pour chauffer, voire rafraîchir son parc de bâtiments publics et de logements sociaux. Pour ce faire, il est nécessaire d’évaluer le potentiel du réseau d’assainissement, de définir les sites où cette solution est intéressante tant sur le plan économique qu’environnemental. Une étude sera donc réalisée dans le courant du second semestre 2013 et premier semestre 2014.

Pour accompagner cette démarche qui s’inscrit dans le Plan Climat Territorial, la Communauté d’agglomération de Saint Omer se verra accompagnée par une aide de 70% du FRAMEE.

FICHE D'IDENTITÉ

Lieu / Échelle d'intervention

Saint-Omer

Identification du porteur de projet

COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION DE SAINT OMER (CASO)

Contact : Christophe MONSTERLEET, 03 21 93 14 44

Partenaires

 

Indicateurs de moyens et de résultats

Montant de l’opération : 29 500 EUR

Financement FRAMEE : 70 % soit 20 650 EUR

Période de réalisation

Date de l’opération : 2013

Durée de l’opération : 12 mois

Bénéficiaires / Cibles de l'action

Habitants, usagers du parc.

   

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire