Mis à jour le 25 juillet 2016

InitiativesETcité est le premier cluster français de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Et le 10 janvier 2014, il a été choisi par l’Etat, pour créer dans le Nord-Pas de Calais, un Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE), dédié à l’ESS. A la clé, des emplois et une dynamisation de cette filière. Nous partons à la rencontre de Sandrino Graceffa et Eléna Fernandes, respectivement PDG et Chargée d’animation.

InitiativesETcité regroupe depuis quatre ans une petite vingtaine d’entreprises nordistes. Objectif : contribuer au développement local durable, en s’appuyant sur les valeur de l’ESS, dans le Nord-Pas-de-Calais. Il accueille par cooptation “majoritairement des entreprises avec une structure juridique de l’ESS mais aussi des SARL, des SAS… qui partagent nos valeurs.” précise Sandrino Graceffa, le fondateur et PDG du cluster créé en 2010. L’intérêt du cluster est de formaliser des relations entre les entreprises membres. Pour à terme mutualiser les moyens, et proposer une offre commune de services aux acteurs locaux (associations, collectivités, élus, habitants, chefs d’entreprise) en matière de conseil juridique, financier, d’évènementiel, de communication, de formation. On y trouve une agence de conseil en relations publiques, un cabinet conseil en mécénat, un cabinet d’expertise-comptable… Une manière d’utiliser la coopération inter-entreprises comme levier de développement d’une filière économique.

30 millions d’euros de chiffres d’affaires

Quatre ans après sa création, le cluster compte 19 entreprises du tertiaire, soit 500 salariés, qui génèrent près de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires fin 2013. “Un poids lourd régional avec moins de 7% de financements publiques” précise Eléna Fernandes, chargée de l’animation du cluster. A chaque fois, l’intégration se fait en trois temps, de façon progressive, en fonction de la stratégie de chaque entreprise.

  • Tout d’abord, la société cooptée rentre dans le « réseau » du cluster : elle participe à du partage d’informations et répond avec les autres entreprises adhérentes à des appels d’offres.
  • Puis, avec le temps, il est possible pour certaines sociétés du cluster de mutualiser les moyens comme le partage de locaux, de matériel, de personnel : elles font partie du “groupement”.
  • Enfin, lorsque les entreprises se connaissent suffisamment, certaines d’entre elles croisent leur capital, ont des dirigeants communs et scellent ainsi leur destin : c’est le niveau “groupe”.

La Grappe

On compte neuf entreprises dans le “réseau”, cinq dans le groupement de mutualisation et cinq autres qui ont contribué au capital de la société coopérative. Jusqu’à présent, aucune entreprise n’a quitté le navire. “Cette évolution a été plus vite que prévue et a créé une vraie dynamique. Cela a apporté du business pour les entreprises locales, certaines, à force de travailler ensemble, ont même fusionné,” explique notre PDG, “nous avons accueilli des entreprises locales en difficulté que nous avons contribué à redresser.” 2013 fut une année de regroupement, avec le rapprochement physique de sept entreprises lilloises du cluster, dans 1400 m2 rue Gambetta à Lille (2200 m2 en 2014). Ce nouvel espace a un nom - La Grappe – qui offre également à l’ensemble du pôle de coopération une salle de conférence, un espace de co-working et une cantine. “C’est notre maison commune ! Ce rapprochement de 70 salariés a renforcé la coopération inter-entreprises. Il est courant maintenant que certains salariés de La Grappe, regroupés en pôle de compétences, travaillent pour deux ou trois sociétés. Et depuis la création de cette vitrine, les regards extérieurs ont changé sur le cluster. Régulièrement, des élus prennent rendez-vous pour venir nous visiter !” Et toucher ainsi du doigt l’esprit de la coopération, afin de mieux identifier les multiples voies d’une redynamisation du tissu économique local... L’espace de co-working offre quant-à lui une fenêtre sur l’extérieur, une opportunité de nouvelles rencontres et de nouveaux développements pour le cluster.

Lille Métropole Solidaire

2014 sera en revanche l’année du changement d’échelle. InitiativesETcité, avec Lille Métropole Communauté Urbaine, va piloter le premier PTCE de la région, qui s’appellera Lille Métropole Solidaire. Ce Pôle Territorial de Coopération Economique fait partie des 23 PTCE sélectionnés dans toute la France par l’Etat le 10 janvier dernier. A la différence d’un pôle de compétitivité, un PTCE a pour objectif le développement local durable et la création d’emplois. Dans le Nord-Pas de Calais, “l’objectif de Lille Métropole Solidaire est de regrouper les acteurs de l’ESS – privés, publiques, associatifs, centres de recherches, syndicats … - pour mener une stratégie de développement local.” annonce Sandrino Graceffa, “nous bénéficions d’un soutien financier de l’Etat pour s’associer à des programmes de recherche & développement, s’investir dans des projets nouveaux et créer un incubateur métropolitain.”

Acteur majeur

A l’inverse, pour le cluster, participer au PTCE est l’occasion de continuer son ambitieux développement : “nous souhaitons devenir un acteur important de l’ESS, tant par le nombre d’entreprises membres que par les partenariats européens noués. A cinq ans, nous souhaitons devenir la plus importante coopérative dans le champs des services, avec un rayonnement international.” Pour le PDG d’initiativesETcité, cette stratégie de croissance est nécessaire : “les acteurs de l’ESS doivent aller au-delà des réseaux et s’organiser ensemble pour changer d’échelle, investir dans des projets économiques, si on ne veut pas que le champs de l’activité collaborative soit récupéré par les acteurs économiques traditionnels.” Une légitimité que les acteurs de l’ESS ont acquis dans le domaine depuis longtemps, il ne restait plus qu’à se donner les moyens de cette ambition pour évoluer à plus grande échelle avec les modèles économiques en devenir, qu’ils soient publics et privés.

Fiche d’identité

  • Activité : grappe d’entreprises régionales du développement local durable autour des métiers de conseil, formation et communication.
  • Adresse : La Grappe 75 rue Gambetta à Lille.
  • Contact : 03 20 08 06 93 ou www.initiativesetcite.com
  • Effectif : 500 salariés

Auteur : Anne Henry-Castelbou pour le Cerdd

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire