Mis à jour le 1 juillet 2016

Après avoir relevé les mesures d'accompagnement nécessaires à la transition, cette étude conclut sur l'insuffisance des connaissances du potentiel « emplois » de l'économie circulaire en France, susceptible de nous faire manquer des opportunités économiques importantes.

La raréfaction des matières premières et la dépendance de la France vis-à-vis d'approvisionnements extérieurs de plus en plus coûteux questionnent la capacité de résilience de notre économie. La transition vers une économie circulaire apparaît dès lors comme une nécessité permettant de renforcer l'économie française en optimisant son utilisation des ressources. Pourtant, le potentiel macroéconomique de la transition vers la circularité reste trop peu étudié. Les causes structurelles de l'essoufflement du marché de l'emploi sont étroitement liées aux limites du modèle productif linéaire. L'augmentation de la productivité du travail et la hausse du prix des ressources coûtent chaque année à la France des milliers d'emplois. La transition vers l'économie circulaire doit permettre d'évoluer vers des activités plus durables, économisant la matière et l'énergie, et bénéficiant à l'emploi local.

Découvrez et téléchargez l'étude

Institut de l'économie circulaire, Quel potentiel d'emplois, pour une économie circulaire ?

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire