Mis à jour le 26 juin 2017

Née dans la tête de quelques particuliers, l'idée d'un modèle alternatif à la grande distribution, basé sur le recours au bénévolat, s'est concrétisée à Lille, dans le quartier de Fives. Avec le soutien de plusieurs financeurs et l'engagement de quelque 630 coopérateurs.

Geneviève Sevrin - SuperquinquinGeneviève Sevrin © Bertrand VerfaillieD'où vient le nom "Superquinquin" ? D'une occasion manquée : les fondateurs du magasin lillois avaient choisi l’appellation "Supercoop", pour marquer à la fois la dimension de leur entreprise et le sens de leur démarche. Mais elle avait été réservée par des personnes portant un projet similaire à Bordeaux. Après un brainstorming, Geneviève Sevrin, Ghislain De Muynck et Nicolas Philippe ont donc opté pour cette dénomination à l'accent régionaliste. Et elle n'est pas pour rien dans la notoriété de leur initiative : Superquinquin s'est presque imposé comme un personnage, celui du supermarché "dont les clients sont les héros"...
Sa conception a débuté fin 2014, quand Geneviève Sevrin a eu connaissance de cette alternative à la grande distribution, née à New-York et reprise à Paris. Avec ses deux camarades, elle y a vu la possibilité de promouvoir d'autres manières de consommer, via un projet collectif empreint de mixité sociale. Une association de préfiguration, "Les Amis de Superquinquin", a été créée en avril 2015.

Un chantier participatif

En une année, l'idée s'est répandue et a séduit. En juin 2016, les statuts de la coopérative sont adoptés lors de la dernière AG de l'association de préfiguration, qui compte alors 400 membres. En octobre, les souscriptions de parts sociales sont lancées. Pour compléter ce financement, plusieurs banques et organismes de crédit solidaire répondent présents. L'ouverture d'un magasin, dont le coût global est estimé à 200 000 €, n'est plus une utopie. Refusant de s'enfermer dans une aventure de "Bobos", les animateurs et Amis de la coopérative cherchent et trouvent un local ad hoc dans le quartier de Fives. L'ancien atelier industriel est entièrement rénové, aménagé et équipé par une centaine de coopérateurs. Les étagères sont faites de bois de récupération. Certains meubles sont achetés d'occasion. Le logiciel d'encaissement est une réplique du produit créé par un supermarché alternatif belge. Superquinquin ouvre ses portes le 1er avril 2017, rue du Prieuré à Lille. "Sans que nous ayons jamais douté, ni rencontré de grandes difficultés", observe sereinement Geneviève Sevrin, présidente de la Coopérative et de l'association des Amis.

Superquinquin vitrine

ZOOM sur le financement de la coopérative

Superquinquin a bénéficié de deux prêts de 40 000 € du Crédit Coopératif et de Nord-Actif. La coopérative de capital-risque Autonomie et solidarité a apporté 30 000 € et deux clubs Cigales (clubs d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l'épargne solidaire) ont fourni 5 000 € au total.
Côté subvention, le projet a reçu 20 000 € de la Métropole de Lille, 10 000 € de la Ville de Lille, 4 000 € de la Région Hauts-de-France et 15 000 € de la Fondation Macif.
A son lancement, Superquinquin disposait aussi de 46 000 € de souscription de ses coopérateurs (38 380 personnes en janvier 2017, 630 à ce jour). La souscription ordinaire, ouvrant l'accès au magasin et donnant droit à une voix dans la coopérative, est de 100 €. Conformément à son ambition de mixité, la coopérative a créé un droit d'entrée spécial, de 10 €, pour les allocataires de minimas sociaux, les étudiants et les jeunes en service civique. Des coopérateurs non clients peuvent aussi acquérir 100 € de parts mais ils ne peuvent représenter plus de 10 % du total de l'assemblée générale. Enfin, des parts rémunérées (1,50 %) sont destinées aux organismes de financement solidaire entrés au capital social, afin de garantir leur capacité de réinvestissement dans d'autres initiatives.

Le bénévolat, partie d'un projet économique

Chez Superquinquin aujourd'hui, on trouve des articles alimentaires, fruits et légumes compris. Mais pas encore de viande, de poisson ou de pain. "Ces marchandises sont difficiles à gérer" indique Geneviève Sevrin. "Or, un de nos objectifs est de limiter le gaspillage. Nous prospectons et nous attendons de bien cerner la demande". Il y a des boissons alcoolisées, des jus et des laitages ; des produits d'hygiène et d'entretien. Et du vrac : une soixantaine de réservoirs-distributeurs sont accrochés aux murs. Certains produits sont issus de filières conventionnelles, d'autres de l'agriculture biologique et beaucoup sont de provenance locale. Leurs prix sont inférieurs de 5 à 40 % à ceux pratiqués dans un supermarché classique "Sans pressurer les fournisseurs mais en les choisissant, en se passant d'intermédiaires et en appliquant une marge unique et fixe de 20 % sur toutes nos ventes", explique la présidente. Superquinquin accueille volontiers les visiteurs curieux mais pour y faire ses courses, il faut être coopérateur et consacrer trois heures toutes les quatre semaines à la marche de l'entreprise. A côté du directeur Nicolas Philippe et d'une autre salariée, les bénévoles se répartissent entre les caisses et les rayons, assurent le ménage ou les allers-retours à la déchetterie... "Notre fonctionnement a été critiqué, indique encore la responsable-fondatrice. Mais nous assumons ce bénévolat comme partie prenante d'un projet économique original et créateur d'emplois. Plus les coopérateurs agissent et achètent, plus nous pourrons améliorer le service et embaucher des salariés".

Coopérer aussi dans le quartier

Après un mois et demi de fonctionnement, à raison d'une ouverture trois après-midi par semaine et le samedi, le supermarché alternatif réalise environ 2 500 € de chiffre d'affaires quotidien. Sur 100 clients, 20 viennent de Fives, 65 des autres quartiers de Lille et le reste des autres villes de la métropole. Superquinquin tient beaucoup à son ouverture à la population environnante. L'association des Amis accueille deux jeunes en service civique, chargés de nouer des coopérations avec des structures socio-culturelles du quartier, des établissements scolaires, des associations. Elle prépare aussi un service d'accompagnement de personnes à mobilité réduite, de leur départ de leur domicile jusqu'au retour du supermarché et au rangement des achats. Le bail du local de la rue du Prieuré expirera dans trois ans. La coopérative aimerait installer alors son magasin dans l'usine Fives Cail Babcock reconvertie, toute proche.

Coopérateurs © SuperquinquinCoopérateurs © Superquinquin

Culture commune en cours

"Pour l'instant, tout s'est bien passé, répète Geneviève Sevrin. Nous souhaitions être opérationnels rapidement et c'est le cas. Les coopérateurs sont impliqués. Nous tenons des assemblées générales toutes les six semaines et plus de cent personnes sont présentes chaque fois. Les administrateurs rendent compte, chacun s'exprime. Nous nous forgeons une culture commune, qui n'exclut pas les débats". Pour exemple : la discussion en cours sur l'ouverture de Superquinquin le dimanche... L'équipe d'animation trouve le temps d'accompagner des projets de magasins alternatifs dans toute la France. "Nous leur disons de ne pas courir trop de lièvres à la fois, rapporte la présidente de la coopérative. Il faut accorder la priorité à l'entreprise d'achat/vente avant de songer à lancer des actions d'éducation populaire". Mais il n'y a pas de "modèle déposé" bien sûr. Superquinquin évolue et chemine ; si vite qu'une commission du conseil d'administration est chargée d'écrire le "récit" de ce développement !

Fiche d'identité

Coopérative Superquinquin et association des Amis de Superquinquin, 15 rue du Prieuré, 59000 Lille
Territoire : Lille.
Création : 2017
Nombre de permanents : 2
Budget de démarrage : 200 000 €
Vocation : création d'une alternative crédible à la grande distribution, promotion d'autres manières de consommer, mixité sociale.
Cible : adhérents et habitants du quartier.
Partenaires : Crédit coopératif, Nord-Actif, Autonomie et Solidarité, clubs Cigales, MEL, Ville de Lille, Région Hauts-de-France, Fondation Macif.
Ressources : https://superquinquin.fr et https://superquinquinlille.tumblr.com

Contact

Présidente de la coopérative et de l'association des Amis : Geneviève Sevrin - Tél :   09.72.60.18.06
Courriel :  jarrive@superquinquin.fr

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire