Mis à jour le 28 juillet 2016

Le meilleur des matchs se joue collectivement. Pour le tri sélectif, c’est pareil ! Pourtant, dans une même zone d’activité, les entreprises se retrouvent souvent seules face à la gestion de leurs déchets. À défaut d’organisation commune, la collecte des ordures peut dépendre de multiples prestataires, ce qui représente un coût important pour chaque société.

Une action de l’association Carvin Entreprises

Après plusieurs expériences notables d’écologie industrielle dans le Dunkerquois, c’est sur la zone économique de Carvin-Libercourt-Oignies, que 27 entreprises se sont lancées dans une démarche de gestion collective des déchets. Porté par l’association Carvin Entreprises, ce projet a été accompagné dans ses différentes étapes par le cabinet Helfy, spécialisé en conseil Environnement et Sécurité du travail. Pour commencer, les entreprises engagées ont dû faire réaliser un état des lieux, afin d’identifier notamment les différents déchets et les quantités générés par les activités de chacune. Il a fallu également choisir des prestataires communs et définir l’organisation générale pour optimiser la gestion des déchets : tri, contenants, rotations, filières de valorisation...

Carvin entreprises

Plus d’économies, moins de transports, meilleure valorisation des déchets

Le premier intérêt de cette opération est financier. La mutualisation de l’enlèvement des ordures représente ainsi une économie annuelle d’environ 67 000 €. Les frais engagés pour l’étude par les entreprises participantes ont d’ailleurs été amortis par ce gain dès la première année de mise en place.

Les sociétés s’y retrouvent aussi en terme d’image, grâce à l’impact environnemental du projet. D’une part, en réduisant le nombre de collecteurs et en les choisissant localement, on limite considérablement les kilomètres parcourus pour le ramassage et le transport des déchets. Les prestataires peuvent désormais s’organiser pour collecter plusieurs entreprises en une seule fois. Cette diminution des trajets entraîne une diminution des rejets de gaz à effet de serre.D’autre part, la mise en place d’une gestion collective permet d’optimiser le tri sélectif et donc la valorisation des déchets. En mutualisant le contenu de leurs poubelles, les entreprises produisent ainsi des quantités de déchets triés assez conséquentes pour intéresser des filières de valorisation.

Cette initiative pourrait être reprise par d’autres clubs d’entreprises - le cabinet Helfy a obtenu une subvention du FRAMEE pour étendre la démarche à d’autres parcs d’activité -, mais aussi servir de modèle à d’autres projets de collaboration industrielle pour l’environnement.

Fiche d’identité

Gestion collective des déchets en zone d’activité : économique et écologique

  • Date de l’action : Subvention obtenue en 2007, démarche lancée en 2008 et achevée en 2010
  • Financements : soutien financier de l’ADEME et du Conseil Régional à 70%, mutualisation du coût d’étude entre les entreprises participantes pour les 30% restants

Télécharger ci-dessous la fiche complète de l’initiative !

Picto Document

Fiche Bonne Pratique Carvin Entreprises

Format : PDF Poids : 184,86 ko

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire