Mis à jour le 26 juin 2020

A Saint-André-Lez-Lille, les sites industriels ont fermé, laissant derrière eux des m3 de terres polluées. A tout promoteur, la mission de dépolluer avant d’envisager tout aménagement immobilier. La SCI Sainte-Hélène a du procéder à la dépollution des 14 725 m3 de terres avant de construire un programme de logements d’habitat social et d’habitat privé pour investisseurs.

nordeclair.fr friche Saint André
© Nord eclair

Analyse de l'initiative

Les anciens sites industriels de la métropole lilloise ont un (gros) défaut - de nombreuses friches aux terres polluées à traiter et une (grande) qualité - un potentiel d’espace urbain à aménager. Dans le quartier Saint-Hélène de Saint-André, plus de 3,3 ha ont été rendus disponibles, après travaux de dépollution, à la construction de 9 immeubles représentant environ 330 logements ; 81 logements locatifs sociaux, 26 logements en accession sociale, 17 logements pour personnes âgées et une centaine de logements en vente investisseurs et accédants à la propriété.

La SCI Sainte-Hélène (Dubois Promotion et EVF), maître d’ouvrage de la dépollution des terres a mandaté les sociétés Sef, Géodiagnostic et Envisan pour identifier, suivre et opérer les travaux de dépollution. Le plan de gestion retenait 20 400 m3 de terres polluées, dont 14 280 m3 de terres fines (70% du volume initial) et 4 620 m3 de fragments de briques (30% du volume initial) à traiter. 3000m3 de terres polluées aux hydrocarbures devaient être dépolluées en biopile, une technologie biologique de traitement des sols reposant sur la capacité de certains micro-organismes du sol à utiliser les polluants organiques comme substrat carboné pour leur métabolisme.  

La réalité du chantier fut tout autre, avec un volume de terres polluées à gérer beaucoup plus important. Les terres polluées aux hydrocarbures (2 205 m3 au final) n’ont pu être traitées avec la technologie prévue et ont du être évacuées en décharge de classe 2. Le volume en surplus des terres décaissées a été utilisé pour créer des buttes paysagères supplémentaires et en supprimant les parkings souterrains prévus pour deux bâtiments. Les 5 562 m3 de surplus de terres polluées ont été évacuées en décharge de classes 3 et 3+.

En complément de la phase de dépollution des terres et sur les recommandations de l’Agence Régionale de Recherche, le projet d’aménagement doit exclure toute culture comestible et l’usage de la nappe phréatique, y compris pour l’arrosage des espaces verts ou la climatisation et prévoir un apport de terres saines (terres végétales) afin d’éviter l’inhalation de poussières au droit des zones vertes.

Fiche d’identité

Titre de l’opération : Reconversion des friches « Bergerat et Delevoy » dans le Quartier Sainte-Hélène
Lieu/Échelle de l’action : quartier à Saint-André-lez-lille
Identification du porteur de projet : SCI Sainte-Hélène (Dubois Promotion)
Contact : Vincent Catrice, directeur de Dubois Promotion, 31 allée Lavoisier 59650 Villeneuve d’Ascq Tél : 06 45 37 86 36
Partenaires : BE SEF, Géodiagnostic Sprl, Envisan pour les travaux de dépollution
Financement (Région & ADEME) : 260 609 €
Date de l’opération : avril 2014
Durée de l’opération : 18 mois
Bénéficiaires/cibles de l’action : habitat social et privé pour investisseurs

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire