Mis à jour le 21 juillet 2020

Quand on est fabricant de films plastiques techniques, l’innovation est aujourd’hui un levier indispensable pour assurer la pérennité de l’activité. L’entreprise Alkor Draka, basée à Liancourt dans la Somme, a choisi quant à elle d’investir en 2014 dans un équipement innovant de recyclage de ses déchets. Ils représentaient alors 16% de sa production.

Analyse de l'initiative

Alkor Draka courrier-picard.fr
© Courrier-picard.fr

Les berlingots de dose souple, les tapis de danse, les écrans de projection, les plafonds tendus, les membranes pour piscines ne seront pas remplacés en un claquement de doigts par un plastique biosourcé écologique. Dès lors, le recyclage du plastique d’origine pétrochimique s’impose.

Alkor Draka exporte plus de 60 % de sa production de feuilles de PVC techniques et cette fabrication entraine une importante production de déchets. Le recyclage de la matière première, évalué à 50% du coût de production, représente dès lors un enjeu stratégique pour la société. Cette dernière valorisait déjà ses déchets en interne à hauteur de 28%, en externe dans des usines de recyclage en Italie et Belgique (32 %) ou par la vente (40%).

Aujourd’hui, trois méthodes sont utilisées pour traiter les déchets :

  • Le recyclage par intégration de feuilles complètes
  • Le recyclage après broyage, mixage et mise en sa,
  • La vente à des recycleurs.

En investissant dans un assemblage innovant de recyclage – un broyeur Pallman et un homogénéisateur RMTC capables de recycler la quasi totalité de ses déchets - l'entreprise a réussi à  ramener le taux net de ses déchets de 16% à 7%. Ces nouvelles technologies présente ainsi plusieurs atouts :

  • recycler la quasi totalité de ses déchets,
  • acheter des déchets à l’extérieur pour limiter l’achat de matière première,
  • l’embauche d’une personne à temps plein,
  • l’ouverture vers de nouveaux marchés.

Alkor Draka souhaitait également devenir un intégrateur en rachetant les déchets de ses clients et d’autres entreprises.

En fonctionnement depuis avril 2015, le bilan de cette opération accompagnée par l’ADEME au niveau technique et financier est satisfaisant. Un équivalent temps plein a été créé. Le recyclage est désormais réalisé à 100 % en interne. L’objectif de 112 tonnes de broyage par mois (moyenne de la production de déchets à recycler dans l’usine) est atteint, ce qui permet d’économiser l’envoi de 56 camions de 24 tonnes chaque année (soit 20 000 km/an en moins) pour la sous-traitance du recyclage pour un coût annuel de 224 000 €.

FICHE D’IDENTITÉ

Titre exact de l’opération :
Identification du porteur de projet : Alkor Draka, 75 rue Pasteur 60140 LIANCOURT Tél : 03 44 69 12 90
Contact : Mme Ghislaine Leduc, responsable déchets. Tél : 03 44 69 12 87 Mél : ghislaine.leduc@alkordraka.com www.alkordraka.com/fr/
Période de réalisation : 2014
Date de fonctionnement : avril 2015
Bénéficiaires/cibles de l’action : entreprise et ses partenaires, acteurs économiques
Indicateurs de moyens et résultats : 1 ETP créé // Quantité de déchets recyclés en interne (en tenant compte de la nouvelle solution) : 805 tonnes/an, soit 60 % au lieu de 28 % sur site // Quantité de déchets vendus : 546 tonnes/an (40 % des déchets totaux)

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire