Mis à jour le 12 mars 2024

Portraits photographiques, conférence donnée par des gouttes d’eau et phonomaton : le vendredi 9 février 2024 s’est tenue la soirée de restitution artistique du dispositif « ARCHIPEL, Histoire(s) de s’adapter » en Pays d’Opale.

Archipel bannière web

La Communauté de communes Pays d’Opale et les artistes Archipel avaient donné rendez-vous aux habitant·es (au sens large : élu·es, technicien·nes, citoyen·nes, jeunes et moins jeunes !), le 9 février dernier, pour découvrir le fruit de deux mois de résidence sur le territoire. Des missions artistiques grandement influencées par les importantes inondations qui ont touché le Pays d’Opale en novembre 2023 et en janvier 2024.

Portraits sensibles du Pays d’Opale

« Notre présence a été coupée par des épisodes torrentiels, c'était assez fou, témoigne Lionel Pralus, photographe plasticien en résidence pour le projet Archipel. Malgré tout, il y a des choses positives que j’ai vues sur le territoire et qui se dégagent des photos. J'avais cet objectif d'avoir quelque chose de rayonnant. » Près d’une cinquantaine de personnes étaient venues découvrir les portraits sensibles de Lionel Pralus, illustrant la richesse et la beauté de ce territoire et de ses habitant·es.

Portraits sensibles
Lionel Pralus devant l'une des photos sélectionnées...

« On redécouvre nous-même le territoire, il se passe plein de choses ici ! », confie une habitante à propos de l’exposition photographique.

L’ensemble des participant·es se sont prêté·es au jeu en décernant le prix de la photo la plus touchante à un couple de sinistré·es des inondations et à une étudiante du lycée agricole de Coulogne. 

Conférence des gouttes d’eau

Alice Lescanne et Sonia Derzypolski, un duo d’artistes à cheval entre le spectacle vivant et les arts visuels, ont quant à elles présenté leur « Journeau », issu d’entretiens fictifs avec des gouttes d’eau du territoire. Lors d’une conférence inspirée par le travail des élèves des écoles primaires et du lycée agricole du territoire, elles ont tenté de traduire les préoccupations de ces dernières avec humour : les gouttes d’eau condamnant fermement les inondations, celles dont la qualité a été altérée ou encore les gouttes d’eau « essorées » par la sécheresse. Une manière décalée d’aborder ce sujet particulièrement d’actualité et d’ouvrir un espace de dialogue sur les enjeux d’inondation, de sécheresse et de qualité de l’eau. 

Conférence gouttes d'eau
Conférence de Alice Lescanne et Sonia Derzypolski. ©...

Récoltes radiophoniques du Studio A la Phonie ! 

Phonomaton
Phonomaton du Studio A la Phonie. © Cerdd

C’est justement ce pourquoi l’équipe d’A la Phonie était présente à cette soirée de restitution : récolter la parole, les émotions ou les envies des habitant·es face aux vulnérabilités de leur territoire aux impacts du changement climatique. Nombreux·euses sont celles et ceux qui se sont prêté·es au jeu du phonomaton, une cabine semblable à celle d’un photomaton mais avec à l’intérieur, des questions et un micro pour y répondre ! Cette récolte audio vous sera prochainement présentée sous forme d’écoutes territoriales. 

Une soirée qui aura permis de rendre visible l’attachement des habitant·es à leur territoire et de faire émerger des envies de s’engager aux côtés du Pays d’Opale. Un terreau sensible et bouillonnant pour poser les fondations d’une véritable dynamique d’adaptation au changement climatique. 

>>> À lire aussi, notre article ARCHIPEL en Pays d’Opale : six mois pour mettre l’adaptation sur le devant de la scène

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire