Mis à jour le 25 juillet 2016

La Ville d’Haubourdin est depuis plusieurs années investie dans le développement durable et a remporté de nombreuses récompenses : les Rubans du développement durable en 2009, le prix Choloroville d’Environord en 2011. Elle a aussi obtenu la reconnaissance nationale « Agenda 21 France » en 2010, délivré par le Ministère en charge du développement durable.

Haubourdin a adopté son Agenda 21 en 2007, à la fois sur son organisation et ses compétences, mais également en associant divers acteurs de la ville pour en faire un véritable Agenda 21 de territoire. Prévu pour une durée de cinq ans l’Agenda 21 a fait l’objet d’une évaluation « mi-parcours » en 2010. Le diagnostic, engagé en 2005 et adapté au Cadre de référence national, a révélé notamment des atouts en matière de biodiversité et de cohésion sociale. Et des progrès à réaliser dans les domaines de la lutte contre le changement climatique et de la consommation responsable, notamment alimentaire.

La Ville a mis en place un comité de pilotage composé du référent politique (l’adjointe au développement durable) et de l’ensemble du service politique de la ville, qui porte l’Agenda 21. De deux à cinq agents travaillent sur l’Agenda 21, en y consacrant la moitié de leur temps. La Ville forme aussi des stagiaires à cette démarche.

La sensibilisation des agents passe par les délégués de service et les représentants de la direction. En externe, un réseau d’ambassadeurs de l’Agenda 21 est chargé de sensibiliser la population. Il a été constitué dès l’élaboration de l’Agenda 21 et se compose de représentants des citoyens, des associations ou des quartiers. Il a également enrichi le diagnostic initial par un travail de recherche-action et a participé à l’élaboration du plan d’action. « Progressivement, l’Agenda 21 devient évident pour les agents et auprès des habitants, la sensibilisation commence à porter ses fruits par la volonté de sensibiliser sans passer par le dramatique mais par un ton tourné vers l’action », indique Jean-Christophe Lamblin, responsable Politique de la ville et Agenda 21.

Une démarche intégrée

Le développement durable est devenu une part importante des politiques municipales et les élus portent massivement les actions de l’Agenda 21. Ils étaient tous présents à la fête "Faites du DD" et communiquent sur l’Agenda 21 à la fois sur le territoire de la commune et au-delà. Ils participent au trinôme – aux côtés de l’ambassadeur et du chef de service - qui porte chaque action.

Le service communication est un relais efficace de l’Agenda 21. Il édite de nombreux supports (guide du développement durable, guide de l’Agenda 21, guide de l’habitat, recueil sur la biodiversité…) et réalise des documentaires de terrain sur des sujets concrets et grand public comme la biodiversité, pour montrer que le projets avancent.

Le lien entre l’Agenda 21 et la politique de la ville est fort parce que la direction du développement durable est commune à celle de la politique de la ville. L’Agenda 21 porte ainsi des actions menées avec le centre social et les associations d’éducation populaire.

L’Agenda 21 communal est aussi articulé à d’autres politiques de développement durable, à la fois portées par les communes voisines et de l’agglomération. "L’Agenda 21 de la ville est impliqué dans le Plan climat énergie de LMCU et suit le mouvement avec les autres communes", indique Jean-Christophe Lamblin.

Les enseignements

Il a été nécessaire de renouveler le réseau des ambassadeurs pour éviter l’usure de ses participants. Ce renouvellement s’est fait par thématique : le plan de déplacement d’entreprise en interne, l’incitation à l’isolation des toitures en externe.

La ville ne sollicite que les personnes volontaires, comprenant que tous ne puisent s’impliquer de la même manière.

La sensibilisation des habitants se fait d’autant mieux qu’elle est tournée vers l’action menée par la commune et vers ce que chacun peut faire individuellement : elle porte un discours positif. Les événements organisés sont donc ludiques et conviviaux.

La ville a aussi fait évoluer sa communication sur le développement durable. Au lieu de présenter les grands projets de territoire, elle intéresse désormais les habitants par des sujets qui concernent leur vie quotidienne.

Les principales difficultés

La plan d’actions n’a pas été intégralement suivi : seuls les trois quarts des actions prévues ont été réalisés, car certaines n’ont pu être engagées. Cependant de nouvelles actions de développement durable initialement non-inscrites dans l’Agenda 21 ont été réalisées.

La rédaction des fiches actions par le trinôme ambassadeur/élu/responsable de service et l’adhésion des habitants à l’Agenda 21 ont constitué les objectifs les plus longs à atteindre. La concurrence entre certaines actions de l’Agenda 21 et des actions préexistantes peut expliquer le refus des habitants. Par exemple, l’installation de composteurs a fait craindre l’abandon du ramassage des déchets verts.

L’insuffisance de moyens financiers sur certaines actions a pu aussi occasionner le remise en cause de certaines intentions.

Les leviers de progrès

L’Agenda 21 n°2 qui suivra la période 2007-2012 comprendra des actions complémentaires sur l’urbanisation durable, l’amélioration durable de l’habitat en direction des populations les moins favorisées et la consommation durable et responsable.

Les ambassadeurs seront associés à la réflexion de pour préparer ce futur document.

Fiche du projet

  • Action : Mise en œuvre de l’Agenda 21 communal 2007-2012
  • Territoire : Haubourdin
  • Porteur du projet : Ville d’Haubourdin

Contacts techniques :

  • Jean-Christophe Lamblin, responsable Politique de la ville et Agenda 21, jclamblin@haubourdin.fr

Contact politique :

  • Anita Rousseau, adjointe au développement durable

Calendrier :

  • 2005 : lancement de l’étude et d’un prédiagnostic
  • 2006 : diagnostic et définition de la stratégie A21 de la ville
  • 2007 : mise en place du plan d’actions
  • 9 mai 2007 : validation en CM
  • 2007-2008 : démarrage de la mise en œuvre
  • 2010 : évaluation mi-parcours et reconnaissance nationale « Agenda 21 France »
  • 2012 : bilan définitif et élaboration du deuxième Agenda 21

Cadre de référence national : Oui

Abonnez-vous !Recevez le meilleur de l'information régionale DD & Climat

S'inscrire